La Suisse ou la Corse version chocolat

Publié le : 13/01/2016 22:54:10
Catégories : lifestyle

Amateur de paysages à couper le souffle ? En quête d’une destination montagne pour cet hiver ou l’été prochain ? Une vadrouille en Suisse devrait vous ravir ! Dans l’article d’aujourd’hui, Antoine, responsable clients dans un groupe horloger, nous fait découvrir sa Suisse et partage avec nous quelques unes de ses adresses. Entre haute montagne, thermes et chocolat !

1/ L'interview

Peux-tu te présenter et nous en dire plus sur ton parcours ? Qu'est-ce qui t'a conduit en Suisse ?

Bonjour les bloggeurs,

J’ai 33 ans et suis responsable clients pour un grand groupe de luxe. Mon quotidien professionnel est l’industrie horlogère, de la plus simple vis aux mouvements sertis les plus complexes. L’univers est passionnant de par sa complexité mais aussi de par ses traditions.

Ingénieur de formation je suis arrivé par hasard en Suisse dans le cadre de mes études. J’ai découvert la montagne, en suis tombé amoureux et ne suis jamais reparti.

Je vadrouille beaucoup en Suisse, du Jura Neuchâtelois la semaine, aux sommets valaisans le week-end. Mordu de sport, je pratique au gré des saisons. Ski de fond et alpinisme en hiver comme au printemps, VTT et vélo de route l’été, trail à l’automne.

La Suisse est un merveilleux terrain de jeu !

Peux-tu nous en dire plus sur les spécificités de ta région ?

Le Jura est une très belle région. La nature y est très sauvage, les nombreux villages y ont tous leurs spécificités. Certains sont connus pour leur gastronomie, d’autres pour leurs splendeurs naturelles. Ces petites montagnes réservent bien des surprises.

Le Valais est différent, c’est une région féérique l’hiver et incroyablement sauvage l’été. Les tempéraments y sont forts, les traditions bien ancrées et le contact à la montagne permanent. C’est un peu la Corse version chocolat.

Tes suggestions balade, sport ou autres activités ? Un lieu à découvrir ?

Dans le Jura, le Creux du Van et sa célèbre ferme Robert est incontournable. Un simple jogging devient une aventure escarpée autour de ce monument. Mais c’est aussi un lieu formidable pour pique-niquer en compagnie des bouquetins.

Dans le Valais, les balades sur les bisses au milieu des vignes sont un bon moyen de se fondre dans l’univers traditionnel valaisan. Les plus téméraires pourront s’aventurer sur le bisse Neuf ou sur le Grand bisse de Lens. Les passages vertigineux procureront de sacrées sensations.

Au printemps les montagnards pourront s’aventurer à ski (accompagnés d’un guide) sur le Pigne d’Arolla. A 3800m sur le glacier la vue est époustouflante.

Il faudra aussi découvrir les bains thermaux. A Loèche les bains, il est même possible de gagner son entrée ! Si vous ralliez le sommet du téléphérique en moins d’une heure, la descente en cabine et l’entrée aux bains vous sont offertes. Avis aux challengers !

Tes suggestions pour une bonne table ?

Dans le Jura, il faut découvrir la fondue dans le pain ou la fondue au Mauler (https://www.mauler.ch/fr/). Après une sortie ski de fond ou raquette, elle saura vous donner des ailes. La Casba, sur les contreforts du Chasseron, est toute indiquée. Attention, il faudra la mériter (20 minutes de marche dans la neige). Le pain est fait sur place à base de farine traditionnelle bio. Si vous êtes sympas, vous pourrez peut-être en acheter.

En Valais, les choix sont très larges. Un repas citadin se fera à la brasserie du Grand Pont à Sion. La carte est variée et très bien pensée. Un repas express ? Chez Tim à Sierre. Aussi incroyable que cela puisse paraître, c’est le meilleur thaï que je connaisse sur cette planète. Un riz thaï vous assommera de plaisir.

Un vigneron pédagogue à rencontrer ?

En Valais, il faut rencontrer Joël Briguet à Flanthey. Sa cave est superbe et ses dégustations très bien menées. C’est un vrai amoureux du vin qui ne produit que des vins de qualité (http://cavelaromaine.com/).

Quelle est la meilleure période pour venir en Valais ?

Indéniablement le printemps. La neige est encore présente sur les sommets et les vallées commencent à fleurir. Les paysages sont fantastiques, les amateurs de photographie apprécieront.

Selon toi, qu’est-ce qu’il ne faut pas oublier dans son sac pour passer un week-end en Valais ?

Un appareil photo, un pain de sègle, du lard aux herbes et une bouteille de fendant !

Enfin, quels sont tes indispensables pour tes déplacements ?

Au quotidien, mes indispensables sont très orientés boulot. Un étui en cuir pour le téléphone, assorti d’une sacoche pour transporter PC et documents. Pour les voyages rapides depuis Genève, un sac de voyage multifonctions aux dimensions cabine est indispensable.

Ton programme pour les mois à venir ?

C’est la saison du ski, alors on farte et c’est parti. Cette année se déroule la célèbre Patrouille des Glaciers, c’est un des objectifs de la saison. Lorsque la météo le permet on skie tous les jours !

Pour la suite rien n’est défini mais des vadrouilles à vélo me tentent beaucoup. Affaire à suivre.

 

2/ Zoom : 2 sacs à dos pour vos balades

Pour découvrir une région, avec ses villages, ses balades, ses pauses gourmandes, embarquez votre appareil photo et votre couteau suisse dans un sac à dos !

Le sac à dos Bob de Sandqvist, avec ses poches latérales pouvant accueillir gourdes et parapluie, est le compagnon idéal de vos balades mêlant tourisme et nature. Avec son fond renforcé, il résiste aux chocs et à l'eau. Vous serez en outre dans le ton, avec ses lignes inspirées par d'anciens modèles de sacs de randonnée.

A l’instar d’Antoine, optez pour un sac 48h tel que le Travel Bag de Rains lors de vos déplacements professionnels. Le volume d’emport y est suffisant pour une tenue de rechange, un ordinateur (cf. article "Que Ranger dans 1 litre de sac") et sera adapté aux dimensions cabines.

Enfin, si vous hésitez entre deux modèles de sac de notre sélection pour vous rendre en Suisse, n'hésitez pas à nous contacter !

Le Vadrouilleur

Partager ce contenu