Un sac imperméable pour l’hiver ?

Publié le : 09/02/2016 16:31:37
Catégories : lifestyle

Vous cherchez un sac imperméable et essayez de comprendre les indications des fabricants concernant le niveau d’imperméabilité ? Vous ne savez d’ailleurs pas bien comment placer votre besoin par rapport à ces indications ? Au fait, savez-vous définir vos besoins en terme d’imperméabilité ?

Dans cet article nous parlons d'imperméabilité, nous caractérisons vos besoins du quotidien et enfin nous vous proposons des solutions adaptées à ces besoins !

1/ Quelques notions liées à l’imperméabilité

Il existe plusieurs manières d’évaluer l’imperméabilité d’un tissu. La plus répandue consiste à exposer ce tissu à une colonne d’eau et à augmenter progressivement la hauteur d’eau jusqu’à ce que la matière la laisse pénétrer. La hauteur mesurée à ce moment, en millimètres (mm), caractérise le niveau d’imperméabilité et permet une comparaison des tissus.

Mesurer l’imperméabilité ?

L'industriel textile Charles Edouard Schmerber (1894-1958) a donné son nom à une unité de mesure d’imperméabilité. On retrouve régulièrement cette unité chez les fabricants d’équipements de sport et de sacs : cette unité, c’est le Schmerber.

Une unité alternative est le millimètre (correspondant à la hauteur de la colonne d'eau).

Ces deux unités sont équivalentes (1 Schmerber = 1 mm colonne d'eau) et peuvent donc être comparées sans calcul !

Un lien avec la pression ?

Lors de cette mesure, ce qui varie avec la hauteur d'eau, c’est la pression exercée sur une surface de tissu.
Pour rappel, la pression, c’est une force (ici le poids de la colonne d’eau) répartie sur une surface (celle du tissu).
La force est mesurée en Newton et la surface est mesurée en m2 mais généralement, la pression est mesurée en Pascal (Pa) ou en bar.

Il y a aussi correspondance entre le Schmerber, la hauteur d’eau et enfin la pression :

1 Schmerber = 1 mm colonne d'eau = 10 Pa

On reviendra sur la pression plus tard...

2/ Comment définir ses besoins

Comme nous l’avons vu plus haut, la mesure d’imperméabilité est liée à la capacité à résister à une hauteur d'eau et à la pression exercée par celle-ci. Autrement dit, l’eau peut ne pas pénétrer un tissu lors d’une pluie fine mais y parvenir si ce tissu est exposé à une lance d'incendie en pleine puissance. Il est donc important d’associer usage à pression et donc à besoin !

La pluie ?

La pression moyenne exercée par l’eau de pluie qui tombe est de 1 000 à 2 000 Schmerber environ.

A titre d’exemple, la morsure d’un crocodile c’est deux tonnes par cm2 soit 2 millions de pascal soit 1 000 fois plus fort qu’une pluie !

Et quoi d’autre ?

Comprendre son usage, c’est comprendre ce qui va avoir un impact sur la pression générée et donc sur le niveau d’imperméabilité dont vous avez besoin. Pour le tissu d’un sac, l’impact de la pluie est important tout comme les contacts et pliures, par exemple au niveau des lanières ou du dos.

Ainsi en appuyant sur votre sac, vous pouvez générer des pressions aux alentours de 8 000 mm.

 

3/ Quelques conseils permettant de faire son choix 

Quelle protection ?

Pour faire face à cette problématique, les fabricants de tissus utilisent principalement deux techniques. 

  • L’enduction qui consiste à appliquer une substance (huile, résine, pvc, etc) sur le tissu qui augmente son imperméabilité mais réduit sa souplesse.

  • L’utilisation d’un empilement de membranes (film) et de tissu pour obtenir des tissus techniques tels que ceux de la marque Gore Tex.

Dans le cas des sacs, cette deuxième technique n’est pas utilisée car les propriétés de respirabilité qu'elle apporte sont coûteuses et inutiles !

Avec quelles matières ?

Toutes les matières sont succeptibles d'être enduites :

- les polyuréthanes ou polyesters (cf. sac Runner Bag de Rains ci-dessous),

- les cotons (cf. sac 48h Jordan de Sandqvist en coton ciré/waxé ci-dessous).

Au final pour quel choix ?

Le résultat de cette protection, quand il est significatif, est donc mesuré en Shmerber ou en mm. On résumera en disant qu'une imperméabilité de 2 000 Shmerber présente une protection satisfaisante dans la majorité des cas : éclaboussure, averse sur le chemin du travail, etc.

Une imperméabilité de 8 000 mm est néanmoins recommandée pour les usages tout terrains : sac entreposé dans un milieu humide, trajet en vélo sous la pluie, etc. Pour ces usages, un sac tel que le Runner Bag de Rains fera parfaitement l'affaire.

Si vous hésitez entre deux modèles, n'hésitez pas à nous contacter !

Le Vadrouilleur

Partager ce contenu